Histoire et eschatologie

Par Pascal Hämmerli | 15.11.2010

Dialogue et Vérité - "Les fondements de l'histoire"

Pour la théologie chrétienne, la venue du Christ et son œuvre rédemptrice, en particulier sa résurrection, qui est une victoire sur la mort et un dépassement de la condition humaine, amènent une dimension radicalement nouvelle, celle de l’eschatologie. Il y a donc un dépassement des centres de gravités essentiels de l’Ancien Testament dans le Nouveau Testament, la venue d’une Nouvelle Alliance, fondée sur des éléments absolument nouveaux, qui changent profondément le rapport du peuple de Dieu, devenu Eglise, avec les grandeurs temporelles et terrestres – historiques – centrales pour la foi juive, que sont le Temple, la ville sainte de Jérusalem et la Terre sainte d’Israël.

Cette dimension eschatologique ouvre une brèche dans la temporalité historique, jusqu’ici fermée sur elle-même quant à sa finalité et à son sens. Le temps humain, terrestre, est désormais vaincu par la Résurrection, par la Vie et perd sa valeur absolue, que lui donnait la condition mortelle de l’homme.


Télécharger PDF